Ninetec Spyforce 1

La Ninetec Spyforce 1 est un mini drone avec caméra avec transmission vidéo en direct – la vue d’image FPV. Le mini quadrocoptère se caractérise par ses dimensions réduites et un système de commande multi-coptère typique.

Caractéristiques

Ninetec Spyforce 1

Le Ninetec Spyforce 1 est conçu pour offrir le summum du plaisir de voler et convient également aux vols FPV grâce à la caméra HD intégrée et à la transmission d’images WiFi. Le Spyforce 1 de Ninetec est livré avec un prix bas et un équipement technique relativement élevé. La livraison du Mini Quadrocopter comprend un manuel d’utilisation en français, un outil ou un tournevis, une hélice, un chargeur USB et un module WiFi.

Ce dernier est monté et démonté par un simple mécanisme coulissant sous le carter du quadrocoptère. La télécommande, qui fait également partie de la livraison, est équipée d’un support pour smartphone, de deux manettes, de boutons pour contrôler l’appareil photo ou l’enregistrement photo et vidéo ainsi que d’un bouton pour la fonction salto ou flip. Seules quatre piles 1,5 V AA pour la télécommande auraient pu être incluses dans la livraison à un prix aussi élevé.

Fonctionnalités du drone

Les drones avec caméras sont un gadget extrêmement populaire. Un inconvénient de la plupart des caméras Quadrocopter : le prix. Car les drones caméra de haute qualité – comme le DJI Mavic Pro ou le DJI Phantom 4 – coûtent plusieurs centaines à mille euros. Spécialement pour les débutants et les débutants en drones, des alternatives moins chères sont disponibles. Le Ninetec Spyforce est une telle alternative, car avec un prix de seulement 70 euros actuellement, le mini drone avec caméra est dans le segment low-cost. Le fabricant fournit pratiquement tout ce dont il a besoin pour contrôler le drone. Avec 16 x 16 x 6 centimètres, le Spyforce 1 est relativement petit.. Cependant, le Ninetec Spyforce 1 – comme la plupart des mini-drones moins chers – ne dispose pas d’une technologie de détection étendue, comme un module GPS. Par conséquent, contrôler le Quadrocopter est un petit défi, surtout pour les débutants. Le comportement en vol partiellement très nerveux du Ninetec Spyforce 1 exige des mouvements de contrôle rapides et réfléchis. En raison de son faible poids et de l’absence de positionnement GPS, le Ninetec Spyforce 1 ne doit être utilisé que dans des conditions météorologiques sans vent ou à l’intérieur. Si le drone de la caméra est utilisé à l’extérieur, même de petites rafales de vent peuvent provoquer des mouvements de dérive inattendus.

Ninetec offre une application gratuite pour smartphone appelée cx_wifiufo pour iOS et Android. Dans cette application, différents réglages peuvent être effectués et l’image de la caméra peut être visualisée en direct. Pour coupler le Quadrocopter avec le smartphone, il suffit d’allumer le drone et de se connecter au réseau WiFi appelé SPYFORCE 1 dans les paramètres du smartphone. Une fois la connexion WLAN établie entre le smartphone et Quadrocopter, l’application smartphone correspondante peut être ouverte. Si le mini drone doit être manœuvré avec l’application smartphone ou les joysticks virtuels, l’interface correspondante doit être réglée sur “ON” dans la barre de menu supérieure. Nous ne pouvons recommander le contrôle via app que dans une mesure limitée : L’interface utilisateur de l’application réagit avec une temporisation – il est préférable de manœuvrer le Quadrocopter avec les joysticks physiques de la télécommande.

La caractéristique la plus importante du Ninetec Spyforce 1 est sans aucun doute la fonction FPV. Le smartphone est branché sur le support de la télécommande et le mode correspondant est sélectionné dans l’application. Malgré une qualité de caméra plutôt médiocre, la vue FPV avec le mini drone est tout à fait respectable. Les prises de vue aériennes plus rapides (qu’il s’agisse de photos ou de vidéos) sont relativement réussies – ce n’est que dans des conditions de faible luminosité qu’il faut s’attendre à un bruit d’image fort et à des bandes d’interférence peu attrayantes. Avec la vue FPV, on remarque en particulier la forte latence (retard), qui rend le vol via l’écran du smartphone plutôt inutilisable et gâche le plaisir du Spyforce 1.

L’application offre également toutes sortes d’options de configuration. Par exemple, il est possible d’enregistrer une photo ou une vidéo et d’accéder aux photos et aux vidéos par simple pression sur un bouton. Si vous voulez un drone qui fait des vidéos avec une meilleure qualité, le Eachine E32 HW propose cela. De plus, la poussée des hélices et donc la sensibilité de la direction peuvent être ajustées. L’interface de commande avec les joysticks virtuels peut également être activée ou désactivée sur demande. À propos de la vitesse : Non seulement dans l’application, mais aussi sur la télécommande, il est possible de varier entre un mode basse, moyenne et haute vitesse. Le mode sélectionné est confirmé acoustiquement par un bip simple, double ou triple. Si vous appuyez sur le bouton Salto pendant le vol et qu’une triple tonalité retentit, vous pouvez aussi faire de grands sauts périlleux avec le Spyforce 1. La direction de la culbute est déterminée par le levier de commande – si vous appuyez sur le levier dans la direction correspondante, le Ninetec Spyforce fait une culbute vers l’avant, l’arrière, la gauche ou la droite. Cela fonctionne de manière étonnamment fiable et est très amusant, même pour les pilotes expérimentés.

Portée

Ce mini-drone a une portée de 100 mètres.

Temps de vol

Sa batterie de 700mAh lui permet d’assurer une autonomie de 5 minutes.

Le drone Ninetec Spyforce 1 est donc un bon choix.

Laisser un commentaire