EHang Ghostdrone 2.0 VR

Actuellement, grâce au progrès de la technologie, nous disposons désormais des appareils électroniques tendances et modernes, notamment le EHang Ghostdrone 2.0. Il fait partie des appareils les plus intéressants, car il donne à son utilisateur la possibilité de voir ce qu’il voit à travers ses lunettes d’immersion. Le contrôle de sa direction devient encore plus facile avec le mouvement de la tête. En principe, ce type de drone est équipé d’une caméra 4K, d’un casque de FPV et parfois un système de pilotage avec le gyroscope d’un smartphone, s’il en dispose.

Caractéristiques

EHang Ghostdrone 2. 0 VR

A première vue, le Ghostdrone 2.0 VR présente la même morphologie que le Phantom3. Mais si on l’observe attentivement, on constate qu’avec son design plus rond, en particulier au niveau des bras et du corps ainsi que la présence des hélices inversées, lui permettent de protéger davantage les moteurs. Autrement dit, tous ces critères lui donne une silhouette plutôt agréable. Toutefois, l’ensemble, qui affiche un aspect plastique, est moins agréable au toucher et même s’il est très léger, cela laisse une impression creuse.

Fonctionnalités du drone

L’appareil Ghostdrone est muni d’une caméra montée sur une nacelle immobilisée en 3 axes, accompagnée d’un capteur Sony CMOS 1/2/3’’, qui vous dispose d’un angle de champs de 93° et une ouverture de f/ 2.8. Ainsi, il peut enregistrer en UHD 4K 30p, en 2,7K 60p, en 1080 120p et offrir des photos de 12Mpx. Par ailleurs, la spécificité particulière du Ghostdrone 2.0 VR est l’existence d’un équipement unique à savoir, les lunettes d’immersion accompagnées d’un émetteur vidéo 5, 8 GHz de 25 Mw et de 2 ,4 GHz pour le partage de données. En outre, ce type de lunette peut se connecter avec les smartphones. Ces lunettes sont reliées à un système de « headtracking » qui permet à la caméra d’obéir au mouvement de la tête de haut en bas. Ainsi, le Ghostdrone 2.0 VR admet un télé pilotage direct à l’aide du gyroscope des smartphones : si vous balancez celui-ci en avant, le drone avance, si vous le relevez, le drone s’arrête, si vous l’inclinez à droite ou à gauche, le drone se synchronise simultanément. Ces options de commande lui assurent un pilotage ludique et garantissent plus de succès durant ses vols ainsi qu’à sa prise de vue aérienne. D’ailleurs, ses quatre moteurs brushless lui octroient une meilleure performance. De ce fait, le drone peut s’activer avec une vitesse maximale de 40km/h soit environ 11m/s en position horizontale, jusqu’à 70km/h sans GPS et la vitesse de montée est de 2m/s tandis que celle de la descente est de 1m/s. Autre avantage du Ghostdrone 2.0 VR est sa compatibilité avec l’application ECHANG Play que l’on peut télécharger sur Android ou IOS. Son interface est caractérisée par sa simplicité et sa facilité d’utilisation. De plus, il dispose plusieurs types de réglages pour bien gérer la qualité de l’image et les modes de vol Avatar ou Way Point.

Un des avantages du ghostdrone est la qualité d’image vidéo 4K, même s’il donne une image photo d’une qualité moyenne. A titre de comparaison, le SwellPro Splash Drone est meilleur à ce niveau là.

Avant de procéder au premier vol, il est vivement conseillé de bien appréhender les instructions pour éviter tout éventuel problème. Pour activer le drone, il faut avant tout connecter le smartphone aux lunettes d’immersion VR via bluetooth, lesquelles sont reliées au ghostdrone par radio 5,8 Ghz. Après cela, l’appareil est prêt pour le décollage.  Toutefois, on peut constater que la caméra est très proche du sol et elle peut même le toucher. C’est pour cette raison qu’on estime que les moteurs inversés sont plus pratiques. En appuyant sur l’icône idoine, le drone monte jusqu’à 10m de haut automatiquement.  Il faut quand même noter que vous ne pouvez accéder au mode Avatar qu’après avoir achevé 3 vols en mode découverte Touch- To-Go, dans lequel les commandes sont faits sur le smartphone. Ce n’est qu’après que vous pouvez le transformer en mode Avatar où la direction du drone se fait sur le smartphone à travers le gyroscope et de l’accéléromètre. Il est important d’avoir les VR Google (les éléments qui assurent la connexion avec le drone) près de la tête ou à côté du smartphone afin de gérer le pilotage du Ghostdrone.  Ainsi, vous y recevez directement le retour image en profitant des différents points de vues possibles. Le contrôle de la direction dépend de l’orientation de la tête et ainsi, vous pouvez également maîtriser la nervosité du mouvement. Par contre, si vous dépassez les 200m de distance, le retour n’est plus agréable car le signal risque d’être brouillé par les interférences entrainant la disparition progressive de l’image. De plus, si c’est le cas, vous ne pouvez plus gérer l’orientation de la caméra, autrement les pieds se verront dans le champ, ce qui est moins agréable, tout comme d’avoir les lunettes collées tout le temps sur la tête. C’est pour cela qu’on affirme que ces dernières ne sont pas très conseillées. Par contre, avec le contrôle sur smartphone, la réponse du Ghostdrone synchronise parfaitement avec les inclinaisons. De plus, les mouvements sont faciles et ils conviennent même à un utilisateur débutant. Il faut tout simplement mettre en mouvement le smartphone pour visionner et guider la direction de la camera. Bref, en général, le vol reste stable et les commandes faciles à manipuler, il suffit de s’y habituer.

Portée du EHang Ghostdrone 2. 0 VR

Pour le EHang Ghostdrone 2. 0 VR, le constructeur annonce une portée maximum de 1000 mètres, il est toutefois recommandé de ne pas atteindre cette valeur pour éviter toute interruption de transmission.

Temps de vol

L’autonomie du drone est estimé d’environ 25mn en vol et la recharge se fait en 70mn. Ainsi, si vous le laissez enregistrer en 4K en permanence, vous aurez au maximum un vol de 18mn, une situation inconfortable, surtout si vous apprenez encore le pilotage par gyroscope. C’est pour cela que l’achat d’une batterie de rechange est important. Certains modèles possèdent une indication de charge afin de vérifier l’état de charge de l’appareil. Bref, ce type de drone n’a pas d’autonomie de longue durée et il faut toujours vérifier la charge de la batterie au fur et à mesure que l’on l’utilise. Le drone EHang Ghostdrone 2. 0 VR est donc recommandé.

Laisser un commentaire